ACTUALITES Environnement Pêche

Première rencontre du comité consultatif sur l’aire marine protégée des Îles

La première réunion du comité consultatif du projet d’aire marine protégée aux Îles laisse place à une certaine ouverture du côté des pêcheurs madelinots, qui s’amenaient pour la plupart, opposés à l’idée.

Selon le pêcheur et membre indépendant du comité, Denis Longuépée, le fait de ne pas avoir de lignes directrices préétablies dès le départ par les gouvernements provincial et fédéral, pour un projet unique qui sera construit par le milieu, a ouvert la porte à une autre rencontre prévue pour février.

Il précise que les pêcheurs, majoritaires autour de la table du comité, se réuniront afin de dresser une liste de conditions immuables qui seront déposées auprès des ministères impliqués, pour voir si l’idée d’une aire protégée, qui pourrait par exemple garantir l’interdiction d’exploitation d’hydrocarbures dans le golfe, est possible :

De son côté, le coordonnateur d’établissement de projets marins chez Parcs Canada, Éric Le Bel, considère que l’adoption de lois miroirs, fédérales provinciales, pourraient peut-être permettre de contourner la Loi fédérale qui empêche la pêche à la drague ou au chalut dans une aire protégée :

Le comité étudiera aussi la possibilité de confier la gestion d’une éventuelle aire protégée à un comité de coordination local, composé de plusieurs secteurs, comme celui des pêches et du tourisme.

Ce comité s’assurerait de maintenir une certaine flexibilité au niveau du cadre réglementaire, moins stricte que celui d’une réserve écologique.

Laisser un commentaire